Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

A la BILIPO, samedi 26 novembre à 16 heures, conférence de Philippe Comar : "Gueule d'assassin : de Léonard de Vinci à Federico Fellini"GUEULE.jpg
Léonard de Vinci, lorsqu’il peignit La Cène, ne sachant comment figurer la tête de Judas, le « portrait de l’ignominie », prit pour modèle le prieur du couvent, commanditaire de l’œuvre, parce que ce dernier le tourmentait sans cesse. Cinq siècles plus tard, le criminologue Cesare Lombroso tentera de dresser une typologie du criminel sur des bases prétendument scientifiques. Les préjugés ont la vie dure. N’avons-nous pas tous une gueule d’assassin ?
Auteur et plasticien français, Philippe Comar enseigne à l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts (Ensba) de Paris depuis 1979.
Il est le concepteur de l’exposition « Sténopé », consacrée à la perspective, présentée depuis 1987 à la Cité des sciences de la Villette.
Il a également participé à la conception de grandes expositions thématiques traitant du corps et de sa représentation, telles que « L’Âme au corps, art et science », « Identité et Altérité », « L’Art du nu au XIXe siècle », « Mélancolie, génie et folie en Occident», « L’Homme-paysage», « L’Homme nouveau, portrait des années 30», «Lucian Freud, l'atelier ».
Il a été commissaire de l'exposition « Figures du corps, une leçon d'anatomie à l'École des beaux-arts et, sous la direction de Jean Clair, commissaire scientifique de l'exposition « Crime et châtiment».
Parmi ses nombreuses publications, on peut citer "Les images du corps", Découvertes-Gallimard, 1993, "Obscénités, photographies interdites d’Auguste Belloc" (avec Sylvie Aubenas), Albin Michel, 2001, "Figures du corps", rééd., Ensba, 2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article