Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

comptoir oct11 b-nbLa fiesta
Le mercredi 14 décembre 2011 à 20h30 au Café de la Mairie,
Place Saint Sulpice Paris 6ème 
C'est aussi la fête!
Cybèle Castoriadis, Gabrielle Forest, Isabelle Patey, Nathalie Prokhoris
et Igor Oberg liront des nouvelles grises et noires  de Colette, Geneviève Alméras, Jean-Louis Parrot et Jan Thirion et aussi quelques surprises de saison
Mises en voix et en chansons de circonstances par Marie-Pierre de Porta
 

Colette : nouvelles extraites de La femme cachée éditions Flammarion Geneviève Aléras, Jean-Louis Parrot et Jan Thirion
éditions revue Rue saint Ambroise n°26 Site
Infos pratiques : le Café de La Mairie : Place Saint Sulpice Paris 6ème - métro : Saint Germain ou Odéon. Il est conseillé de prendre une consommation  et de commander  avant 20 h 30 ;
ouverture des portes à 20 heures. Et toujours Chapeau pour les artistes !

 

lejeuTu connais ?
Concours de Nouvelles  « Le Jeu » jusqu'au 18 Janvier 2012       
Les nouvelles ne devront pas dépasser 5 pages dactylographiées (10 000 signes max). Les droits d'inscription au concours sont fixés à 10 euros.       
Deux à trois prix allant de 225 € à 400 € récompenseront les meilleures nouvelles. Récompense suprême, celles-ci seront par ailleurs éditées dans le recueil « Le jeu » qui paraîtra le 1er juin 2012  aux côtés d'auteurs nouvellistes reconnus.
Téléchargez le règlement du concours

 
Perdre le nord

Philippe Matsas expose sa série Les Voies Perdues du 8 au 31 décembre 2011 - galeriePHOTO4, 4 rue Bonaparte - 75006 Paris, Tel. 01 43 54 23 03 - contact@photo4.fr - www.photo4.fr
Vernissage de l'exposition le jeudi 8 décembre à 18 heures
 en présence du photographe.
À cette occasion, Pascal Dessaint et Philippe Matsas dédicaceront l'ouvrage "Les Voies perdues", édité aux éditions Après La Lune.
lesvoiesperdues-copie-1.jpgPhilippe Matsas, sans titre, série Les Voies Perdues, 2010
Les Voies Perdues est un voyage dans le Nord Pas-de-Calais sur les traces d’un monde industriel et ferroviaire aujourd’hui disparu, ou en train de disparaître. C’est le récit d’un vagabondage à l’abord de terrils, en lisière de voies abandonnées ; une libre errance en terres inconnues, à la recherche de vestiges du passé que la nature lentement s’approprie. 
Ce sont ces chemins singuliers qui relient les gens du Nord à leur passé, parfois douloureux, dont on se souvient pourtant avec plaisir et mélancolie.
Les Voies Perdues c’est aussi l’histoire d’une rencontre entre un photographe et un écrivain, Pascal Dessaint, originaire de Dunkerque. Ils se sont retrouvés portés par une même idée, un même désir, convaincus que tous les voyages sont possibles, et nécessaires.
Matsas_2011.jpg


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article