Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

Revue de détails

Passage à la loupe du dernier numéro de la revue 813 en forme de sommaire commenté par l'ami Patrice Lebrun :

Un "Méchant garçon" dans le polar il doit bien y en avoir quelques uns, celui de Jack Vance fait-il la différence ??.

L'inclassable Willocks et comme à chaque fois la porte ouverte aux comparaisons, Eco, Ellroy, Rubens et Goya. Ses personnages sont liés à leurs intimités organiques, aujourd'hui je n'y suis pas allé et le monde est tourneboulé.

Le prix Mystère de la critique est là depuis 1970, plutôt une chance. Grâce à Georges Rieben le "roman policier" a trouvé ses lettres de noblesse.

Marie-Line Musset dans sa nouvelle L'Américain, nous emmène à Cinnecitta où les américains se croient tout permis même permis de conduire.

Joseph Wambaugh où les flics par le petit bout de la lorgnette, le quotidien, le tout venant, le pire et le cocasse, précurseur des séries télé ; à ne pas oublier c'est l'avant Ellroy.

La fée Fred Vargas vu et relu par une plume universitaire, ( Marie Narjoux), il y a et pas des moindres du Perrault, du Grimm et pourquoi pas du Maupassant.

Jonathan Ames a pour maître Goodis, Thompson le haut de la gamelle, ceux aussi qui romancent le fond de la gamelle, même si vous avez de la chance " Une double vie c'est deux fois mieux."

Sam Millar l'irlandais en prison refuse de porter la tenue britannique. Il raconte aux autres des histoires de Tintin pour modèle. Du voyage au bout de la nuit au voyage au bout de la vie.

O'Neil et O'Neill sont dans un bateau, aucun ne tombe à l'eau, alors qu'est-ce qui reste un Anglais et un Américain, une défonce en vaut une autre.

Portraits d'auteurs de Gilles Plazy (photos), les colosses Harrison et Crumley, l'aimable Ellroy et le nounours de Jim Nisbet.

Madani pour vos oreilles, vous conseille Coltrane, Billie Holiday et la Fouine, Ô tempora, ô mores.

Le Fouton Mièvreux n'est pas en vacances, mais garde ses bonnes habitudes , un Muscadet bien frais n' a jamais fait de mal à personne, au bar des sportifs, avec Siccomore Sanchez-Sanchez (ou triple S), a une entreprise au 22 bd Poignant (tient, tient). Compagnons de la LUDAHEC, Ligue universelle des auteurs et héros en colère, faites gaffe.

Le polar passe par la BD et le polar par le western, Wild Bill Hickock, Jessie James, Pinkerton et un Lapin malin dans Black Town.

Pigalle la blanche n'a pas changé de couleur, de Simonin à Gabin, de Le Breton, à Touchez pas au grisbi, de Neige de Juliet Bertho. Un quartier de Paris pour touristes en mal de frissons, qui eux débordent sur le trottoir, le business du crépuscule, loin du cinéma de papa.

Firmin Garzon, Petra Delicado, le chat et la souris, le froid et le chaud, le yin, le yang, de Alicia Gimenez Bartlett.

Puisque western il y a, lisez donc Le Tireur de Glendon Swarthout (1975), un tour chez John Wayne et Lauren Bacall.

Patrice Lebrun août 2013

Revue de détails
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article