Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

Saveurs d'ailleurs

Panier du Trophée Étranger -3-

Donald Ray Pollock
Le Diable Tout l
e Temps
Albin Michel 2013

par  Hubert Artus
[…] Paru chez Albin Michel en mars, dans la si belle collection Terres d’Amérique, ce roman était le deuxième de son auteur, Donald Ray Pollock. Connu avec « Knockemstiff » en mars 2010, le natif de la ville du même nom dans l’Ohio est une découverte que le lecteur français doit à Patrick Raynal, alors apporteur de projets pour les éditions Buchet-Chastel.
Quand parut son nouveau livre cette année, son nouvel éditeur (Francis Geffard) pouvait s’appuyer sur la belle presse qu’avait eu « Knockemstiff », remarqué par tous les amateurs de littérature américaine, loué par ceux qui aiment les histoires de working class, de David Goodis à Jim Thompson en passant par Larry Brown. […]
Lire la suite sur le blog « le Pop Corner » (l’Express)
 

par Pierre Faverolle
[…]Il est de ces romans qui vont laisser des traces, pas forcément propres, un étrange mélange de sang, de boue et de merde. Il est de ces romans qui font écarquiller les yeux, qui nous font détourner la tête, en se disant : « Non, il ne va pas oser ! ». Il est de ces romans qui vous laissent comme un goût amer dans la bouche, comme une odeur de pourriture dans les naseaux. Le diable tout le temps a remporté le Grand Prix de la littérature policière 2012 dans la catégorie Roman étranger, devant Au lieu-dit Noir étang de Thomas H.Cook, et il fallait que je voie ça, il fallait que je me fasse une idée […]
la suite sur son site "Black Novel"

Par Nicole Wolle
Âmes sensibles s'abstenir. Dans son premier roman, Donald Ray Pollock entraîne le lecteur dans une odyssée très sombre et violente qui le marquera durablement. De l'Ohio à la Virginie Occidentale, de la fin de la Seconde Guerre mondiale aux années 60, les destins de personnages paumés et terrifiants se croisent. Rescapé de l'enfer du Pacifique, Williard Russell revient au pays hanté par des visions d'horreur. Il emmène Alvin, son petit garçon, pour une prière interminable dans la forêt, dans la pluie et le froid. Prêt à tout pour sauver sa femme Charlotte qui se meurt d'un cancer, Williard crucifie des agneaux et laisser dégouliner leurs viscères, scène insoutenable pour l'enfant témoin de la sauvagerie paternelle. Sandy Henderson et son amant Carl écument les routes à bord d'un break pourri. Ils  enlèvent de jeunes auto-stoppeurs qu'ils rançonnent et massacrent, après de sordides séances photo. Roy Laferty, un prédicateur délirant qui prophétise l’Apocalypse, et son acolyte Theodore, un joueur de guitare pervers cloué à un fauteuil roulant, vont de ville en ville, fuyant la loi et leur passé. Roy a égorgé sa femme à coups de tournevis, persuadé qu’elle allait ressusciter puisqu'il a le pouvoir de réveiller les morts... […]
La suite sur son blog « Enfin Livre » (le Monde)


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article