Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

​Reçu ce message de Jean-Claude Vallejo

Bonsoir,

Un nouveau nom s'ajoute à la liste des lauréats qui fait la fierté du Prix Polar Michel Lebrun.

Nous annoncions il y a plusieurs semaine un dernier carré. Voici l'épilogue de cette édition 2020... Le 35ème lauréat est dans le document ci-joint. Il nous a proposé un très beau roman qui, fait rarissime, a unanimement conquis le jury.

Amicalement,

Jean-Claude V.

Prix Polar Michel Lebrun 2020 – le lauréat

2020 est la trentième-cinquième édition du Prix Polar Michel Lebrun.

Sorti du dernier carré annoncé fin septembre, le lauréat de cette année est Paul Colize pour Toute la violence des hommes, aux éditions HC – Hervé Chopin.

La remise officielle du Prix, initialement prévue le samedi 12 décembre à la librairie Doucet, avenue du Général de Gaulle, au Mans, en présence du jury du Prix Polar Michel Lebrun et de son président, Jean-Claude Vallejo, est reportée, en fonction du contexte sanitaire actuel, à une date ultérieure, a priori dans le courant du premier trimestre 2021.

Une remise symbolique se fera néanmoins à cette date du 12 décembre.

Paul COLIZE

©éd.HC

Paul Colize, né à Bruxelles en 1953 d’un père belge et d’une mère polonaise, s’est lancé dans l’écriture en 2000 avec un premier récit, Les sanglots longs. Il est aujourd’hui un auteur reconnu et multi-primé. Ses ouvrages « polar » singuliers, bien ancrés dans le réel, flirtant avec la littérature générale, sont d’une écriture toujours incisive.

Son œuvre est riche d’une bonne quinzaine de titres, parmi lesquels Back up (2012), Un long moment de silence (2013), Concerto pour quatre mains (2015), Un jour comme les autres (2018) et son dernier, Toute la violence des hommes (2020). Il a reçu de nombreux prix, notamment les prix « Saint-Maur en poche »,  « Landerneau », « Boulevard de l'Imaginaire », « Polar pourpres », « Arsène Lupin » et « Sang d’Encre des lecteurs ».

Le « Prix Polar Michel Lebrun » vient s’ajouter à cette prestigieuse et impressionnante liste. Trente-cinquième lauréat, Paul Colize rejoint ainsi de glorieux et renommés prédécesseurs.

A partir d’une centaine de titres, une première sélection de douze ouvrages sont restés en compétition pour les délibérations du jury, parmi lesquels les quatre finalistes ont été :

 

• Paul COLIZE, Toute la violence des hommes  (éd. Hervé Chopin) 

• Florian ÉGLIN, Représailles  (éd. Baconnière)

• Joseph INCARDONA, La soustraction des possibles (éd. Finitude)

• Mo MALO, Nuuk  (éd. La Martinière)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article