Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

Cadeau : à siroter lentement...

Chaque année, l'association 813, avec la complicité et le soutien d'un éditeur, adresse un cadeau à tous ses adhérents. Cette année il s'agit de "Dernier verre à Manhattan" de Don Winslow (Policier Seuil). Bonne lecture et que le Seuil soit remercié comme il se doit.

Le mot de Patrice Lebrun :

Walther Withers ex grande oreille de la CIA, il pourrait en raconter des choses des histoires de cul à f(t)oison, des aventures homo et là pour les contrevenants c'est une autre paire de manches. Hier CIA aujourd'hui Forbes et Fils, agence ayant pignon sur rue dans ce New-York de 1958. Withers clone de James Gagney et de Leslie Howard, un Cary Grant d'occasion, abonné aux verres d'alcool. En cette veille de Noel, il est chargé de protéger Madeleine Keannely. Son mari, Joe lui se prépare pour les prochaines élections, la Maison Blanche est au bout. En attendant Castro entre à La Havane, Hoover le répugnant crapaud du FBI a déjà le bras long et les dents bien affûtées, surtout que Martha la blonde incendiaire abuse du Nembutal et de la vodka.

Qui va tomber le premier, qui va tomber le deuxième et les autres de s'approcher du grand saut

Non non, nous ne sommes pas le 5 août 1962, toute ressemblance avec des acteurs connus ne sont que fortuites, pas de John, Robert, Norma Jeane, un J.Edgar au détour d'une page, un Johnson mais des Johnson sont légion aux States. Heureusement Manhattan en cette dernière semaine de 1958 a ouvert ses bars, théâtres et privates clubs, en attendant le 8 novembre 1960.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article