Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

En novembre à la BiLiPo

La BiLiPo accueillera l'AG 813 le 30 novembre, en même temps que Caroline Granier et Laurence Biberfield que Corinne Naidet et Hervé Delouche mettront sur le grill. Mais pas que...  comme à son habitude, elle  propose un certain nombre d'animations ce mois de novembre.

 

 

 

Affaire Vacher : enquête sur un tueur en série

 

 

Conférence de Marc Renneville

 

La traque puis le jugement en 1898 du « Jack l’éventreur » français a été appréciée au moment des faits puis transmise jusqu’à nos jours comme un modèle d’enquête judiciaire, préfigurant notamment la technique du profilage des tueurs en série.  L'exploration des archives judiciaires permet de dresser un tableau bien différent, mettant au jour la difficulté de juger un tueur qui incarne la figure du monstre criminel contemporain.

La conférence de Marc Renneville propose une enquête sur l'enquête, à l'occasion de la sortie de son dernier ouvrage, Vacher l'éventreur. Archives d'un tueur en série, J. Millon, 2019.

Directeur du CLAMOR (Centre pour Les humAnités nuMériques et l'histOiRe de la justice),
Marc Renneville est historien des sciences, spécialisé sur les savoirs du crime et du criminel, directeur de recherche au CNRS et membre du centre Alexandre Koyré depuis 1998 (UMR 8560).

Il est l’auteur de deux essais. Il a publié son premier roman Joseph Vacher : le procès d’un tueur en série aux éditions Ex Aequo (Hors temps) en 2019.

 

 

Chanter le crime : les complaintes criminelles en France : 1870-1940

 

Conférence de Jean-François "Maxou" Heintzen

accompagnée des musiciens
de l'association "Ritournelles et manivelles".

 

La complainte criminelle – au sens strict du terme, un texte chanté narrant dans un but informatif et/ou édifiant les détails d’un authentique fait divers criminel – s’inscrit dans une histoire longue, depuis les occasionnels du XVIe siècle, jusqu’aux « Canards sanglants » du premier XIXe siècle. Autrefois tiré de l’oubli par des collectionneurs, ou des érudits, ce type d’éphémère est l’objet d’une attention par trop occasionnelle.

Passionné par ce type d’éphémères, Jean-François Heintzen revient sur ces feuilles volantes dont un récent colloque à la BnF a fourni une approche pluridisciplinaire et souligné l’intérêt comme sources auxiliaires à l’histoire des délits et des peines, des pratiques populaires de paralittérature, des médias « alternatifs ».

La conférence est ponctuée d’interprétations de quelques complaintes par Jean-François Heintzen, à la vielle, et des musiciens de l’association « Ritournelles et manivelles ».

Jean-François « Maxou » Heintzen est titulaire du C.A. de professeur de musique, spécialité musique traditionnelle. Il a soutenu en 2007 une thèse de doctorat d’histoire : Musiques discrètes et société, Les pratiques musicales des milieux populaires à travers le regard de l’autorité dans les provinces du centre de la France, XVIIIe-XIXe siècles, sous la direction de Bernard Dompnier (Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand, CHEC)

 

 

Pour aller plus loin :

Vous pouvez consulter des collections numérisées de complaintes criminelles :

· sur le portail des bibliothèques spécialisées de la Ville de Paris

· sur Criminocorpus

 

Samedi 16 novembre à la BiLiPo de 16h à 17h

Entrée libre sur réservation au 01 42 34 93 00 ou par mail à bilipo@paris.fr

L’image des femmes dans le roman policier

 

Débat organisé par l’association 813,

animé par Hervé Delouche et Corinne Naidet

 

Pin-up et petites pépées, femmes fatales et pousse-au-crime, proies faciles forcément victimes, telles sont les diverses images qu’ont véhiculé les personnages féminins une partie du XXe siècle.

Est-ce une généralité ? Existe-t-il des exceptions ? À partir de quel moment les lignes ont-elles bougé dans le roman noir, traduisant une possible émancipation de la femme ? Les personnages féminins actuels  suivent-ils les traces des archétypes de leurs homologues masculins ?

 Caroline Granier, docteure en lettres, enseignante, auteure de l’essai À armes égales : les femmes armées dans les romans policiers et Laurence Biberfeld, auteure de romans noirs où les femmes sont au centre des histoires tentent de répondre à ces questions.

 

 

 

 

Samedi 30 novembre à la BiLiPo de 15h à 16h

Entrée libre sur réservation au 01 42 34 93 00 ou par mail à bilipo@paris.fr

 

 

 

Festival Paris Polar

 

L’édition 2019 du Festival Paris Polar se déroulera du 22 au 24 novembre
à la Mairie du 13e avec pour thème « Humour noir, quand le polar déjante ».

 

 

 

Expositions, animations, rencontres et dédicaces
sont au programme.

 

Un hommage à Donald Westlake est prévu avec
François Guérif et Jeanne Guyon.

 

Le Prix Paris Polar sera remis à J.M.Erre pour son roman
Qui a tué l’homme-homard ?, aux éditions Buchet/Chastel, le 22 novembre à la Mairie du 13e.

 

 

Crédits photographiques : logo © Facebook – Tous les logos sont © des institutions qu’ils représentent-
Les couvertures de livres sont reproduites avec l’aimable autorisation d’Electre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article