Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par blog813

 Briac et Arnaud Le Gouëfflec (BD) ; Nicolas Matthieu (littérature) primés par le  GOÉLAND MASQUÉ

Information transmise par la messagerie du blog.

Le prix Morvran de la Bande Dessinée a été attribué à La Nuit Mac Orlan de Briac (éditions SIXTO)
 

Bonjour,

je me permets de vous contacter pour vous donner l'info : http://www.bdcasanostra.com/2015/04/apres-cabanes-et-larcenet-briac-remporte-le-prix-bd-du-goeland-masque.html

A bientôt, à Penmarc'h !

 

Lionel Durand
 

Présidé par Jean-Bernard Pouy, le jury du Goéland Masqué (Penmarc’h, Finistère) a décerné son Prix Littéraire 2015 à Nicolas Mathieu pour son roman noir Aux animaux la guerre, Ed. Actes Sud, mars 2014.

 

Une partie du Jury présidé par Jean-Bernard Pouy

« Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés »[1]. Une usine qui ferme avec son inévitable et calamiteux plan social, une jeunesse désenchantée en perte de repères, la folie des héritiers de la guerre d’Algérie, la prostitution venue de l’Est, tels sont les composants du « mal qui répand la terreur » [2] dans ce roman naturaliste magistralement architecturé par Nicolas Mathieu.

La construction polyphonique alterne les points de vue internes, principalement ceux de Rita, inspectrice du travail cabossée qui résiste en vaillant petit soldat lucide à la tentation de la bière du matin et à la chute des idéaux ; de Martel délégué syndical pas si net mais tellement touchant quand il s’occupe de sa mère démente ; de Brice électron libre bodybuildé ; de Jonathan adolescent qui répare avec son ouvrier de père un rêve de Lamborghini, et désire la belle Lydie (superbe scène d’amour). Ces différents protagonistes, dans leur poids de chair, sont donnés à voir et à entendre comme dans un film noir revisité qui ferait appel aux cinq sens, sans psychologisme ni manichéisme, dans une langue superbe qui sert aussi les personnages secondaires du récit.

Le personnage central du livre est néanmoins la région des Vosges, dans la neige et le froid, avec ses bistrots miteux de petit patelin et ses habitants déboussolés ; la réalité sociale de cette région, transfigurée et jamais plaquée, s’avère le véritable moteur de cette fiction.

 

Nicolas Mathieu sera présent au XXVème festival du Goéland Masqué à Penmarc’h (du 22 au 25 mai).

 

 

[1] Les Animaux malades de la Peste. Jean de la Fontaine.

 

[2] La Peste

Commenter cet article