Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

Transports dangereux.
    Le train 810 est à l’heure. C’est Semenov qui est en retard. Semenov est russe et il est mort en Estonie. Un petit coup de griffe à la diplomatie.
    Kurismaa, c’est le flic de service, spécialiste des affaires délicates, le préféré de son chef.
    Semenov, lui, sa spécialité c’est la vodka et les affaires mafieuses biens cachées genre dvd x.
    Et Kristina me direz-vous ? Flic de son état et mannequin sous la douche.
    De quelque côté que l’on soit, l’empire soviétique a laissé des kilomètres de papiers, à certains endroits des trous.
    Olga, c’est la femme de Semenov, elle est belle, jeune et ne fait pas potiche.
    Kurismaa a une façon bien à lui de poser des questions. Et en plus il fait froid.
    Dans le salon d’Olga, il fait chaud, madame montre sa vie. La suite se fait en violet, la couleur des secrets d’état.
    Du bateau Estonia, il ne reste rien, avec dans ses soutes, la fin, peut-être de l’Union Soviétique. Et les entendements politiques.
 
   La fin de l’URSS s’accompagne de liquidation de stock militaire. Beaucoup sont intéressés, des proches voisins, des inconnus reconnaissables. Et comme de toute affaire de cet ordre, les gêneurs ne descendent plus du train.
 
    Le Train pour Tallinn, Arno Saar; Edition La Fosse aux Ours, mars 2019.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article