Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

ellroy.jpgLe billet de Patrice Lebrun

 Qui de nous n'a jamais attendu chez son médecin ? Sur la table de la salle d’attente des magazines people, des vieux Match fatigués, celui de la semaine du 10 au 16 février 2011. En ce mois, Ellroy est venu battre les estrades pour la promo de son dernier bouquin. Il fait son show provocateur car on ne sait jamais si c’est du lard ou du cochon avec lui. C’est un bon client, comme on dit dans le milieu des médias... et des libraires. En effet quand il dédicace en librairie, il dépote. Venons-en au choc des mots en picoroant dans l'article ! 

James Ellroy, l'amant terrible : Egocentrique (ah bon), Dieu lui envoie sa compagne actuelle Erika, les précédentes sont arrivées par le bus, pardi !

Question : Enfant vous avez choisi de vivre avec votre père ? Avec une mère assassinée le choix est restreint ! "Je crois en la vengeance, .... la mort pour le meurtrier de ma mère", en parfaite communion avec ceux qui viennent de refuser la grâce de Troy Davis. " Le rock'n'roll mourra, le jazz se maintiendra......", du mépris, de la morgue et ses propres romans au pinacle ! " J'ai écrit un certain nombre de chef-d'oeuvres " et " j'ai des pouvoirs prophétiques ", dehors "Obama, le lémurien" ! C’est pourtant gentil un lémurien… En définitive, un festival qui laisse un sale musique dans les oreilles.

Une oeuvre unique certes ; on l'a dit de Chandler, celui du Dahlia bleu et du Dahlia noir de notre crispant Big James. Caricature de lui-même, soit au bord du précipice pour être éjecté, soit au centre de la plaine des lettres pour longtemps.Le temps agit à tout moment en la matière. Excusez-moi, je vous laisse c’est mon tour : Bonjour docteur !

septembre 2011

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article