Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

melancolie.jpgFaut-il que les corbeaux volent sur le dos pour ne pas voir la misère ? En dessous du ciel les bipèdes vaquent, tout le mal du monde se répand. Un seul bipède est mal en point et les becs acérés des maîtres corbeaux en font leur fromage. Karka le sage a une mission à remplir : rassembler les animaux parisiens. Du bois de Boulogne au bois de Vincennes. Des lions ont étés entendus en périphérie. Il n'est pas aisé de rassembler le chat exécuteur des hautes œuvres, le chien fidèle et tueur sans pitié, la tourterelle messagère comme il se doit, le lapin qui ne vaut que par son nombre, le héron prétentieux… Karka, le sage, philosophe. Où est la raison ? Dans une courte liberté ou dans un enfermement. Les chemins de traverse vous font voir du pays, entre le rêve et la brutale réalité, entre le rond point de la Porte Maillot et le jardin de des Plantes… les lions veulent entrer dans Paris. Ce n'est pas le plus fort, le plus intelligent, c'est celui qui s'adapte le mieux qui survivra, nous dit Darwin. Sébastien Rutès au lieu de nous la jouer maître corbac sur un arbre planqué a choisi la manière de Jean Genet "Si j'écrivais comme un voyou qui me lirait". 
Sebastien Rutés, La mélancolie des corbeaux, Ed. Actes Sud

Patrice Lebrun - fev. 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article