Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

Couverture du N° 86 + Sommaire
Couverture du N° 86 + Sommaire

Couverture du N° 86 + Sommaire

Nous avons eu un échange avec Désiré Ramanich, de Castres, responsable de la publication de la revue L'Encrier renversé, qui organise son 33e concours de nouvelles francophones. Ci-dessous quelque bribes de notre échange, le règlement du concours et le texte des nouvelles primées en 2020.
Vous avez jusqu'au 15 mai 2021 pour envoyer votre texte — aucun thème. Seule contrainte, 22500 signes maximum (espaces compris). Dans notre échange, il est question de la participation de 5 €.

La revue L’encrier renversé organise son 33e concours, ouvert à tous du 1er/1 au 15/5/2021. Inscription : 5 € (gratuite pour les mineurs et les auteurs de l’étranger ou des outremers). Thème libre. Envoyer une nouvelle inédite de 22 500 signes max. Cinq prix : 1 000 € ; 300 € ; 200 € ; 150 € ; 100 €.
Règlement visible sur :
encrierrenverse.canalblog.com

Nous savons qu'une œuvre de qualité est reconnue comme telle quels que soient son genre, sa couleur.
Nous avons récompensé des auteurs "caractérisés" comme Claude Ecken, Laurent Fétis, Florence Bouhier, Jacques Boireau, Danielle Dauphin, Joëlle Wintrebert, Gilles Mangard, Dominique Chappey, Marc Nicolaieff... Ou les premiers à avoir accueilli Pascal Dessaint.
Nous avons réalisé un numéro polar (avec notamment Alain Demouzon que vous connaissez bien) un autre SF, il y a peu un spécial Océan Indien, un spécial Québec (avec leurs particularismes qui viennent enrichir la nouvelle). J'arrête de faire l'article (ce n'est pas mon tempérament), mais j'espère vous avoir convaincu de notre "neutralité" bienveillante mâtinée de curiosité. 
Pour ce qui est de l'"octroi" de 5 €, il est dissuasif pour certains auteurs, qui ne manquent pas de nous l'indiquer. Ces réticences, ces refus sont fondés, c'est imparable. Et comme rien n'est définitif (hors la mort), si nous sortions du marasme économique de la décennie passée, les subventions pleuvant comme à Gravelotte, nous reviendrions à la gratuité (qui fut de mise de 1989 à 2010 inclus). Nous sommes une association de bénévoles qui savons faire pas mal de choses avec trois bouts de ficelle colorés... (y a pas d'mal à s'faire du bien !).
 
Cordialement à vous.
 
Désiré Ramanich/L'encrier renversé

Le règlement complet

L'encrier 86 ; les nouvelles 2020

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article