Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

Brèves de Sang d'Encre, le retour!
Joëlle Robin, une des animatrices du festival Sang d'Encre à Vienne (38) nous a envoyé le règlement du concours de nouvelles brèves (cf PJ) vus avez jusqu'au 30 septembre

Bonjour à tous, et à chacun,

 

Peut-être est-il encore temps de vous confier une saine occupation pour votre été … ? Une belle nouvelle noire !!! Ça vous dit ?

De plus, l’année est spéciale… Nous fêterons cette année, si Covid le veut, nos dix ans d’existence !!

Je vous confie donc les phrases à utiliser, et joins à ce message le règlement complet. Il est bien entendu que je reste à votre écoute pour toute question, et vous répondrai par le biais de cette adresse mail.

 

Attention… roulement de tambour…

 

Le texte devra obligatoirement commencer par cette phrase :

                             - Tu es vraiment sûr de savoir te servir de cet engin ? 

[1ère phrase du livre : « Le ventre des lucioles » de Andréa H. Japp]

 

et terminer par celles-ci ( il sera accepté une ou deux phrases après):

               Ça fait un bail que je n’ai pas mangé un vrai ragoût de mouton ! 

[Dernière phrase du livre : « Cauchemar génétique » de Preston & Child]

 

Le jury se regroupe donc autour de moi et attend patiemment vos envois (2 exemplaires papier seulement… voir le règlement qui comporte quelques petits changements).

 

Une information complémentaire : il sortira, à l’occasion de nos 10 ans, un livre pour le festival Sang d’encre qui aura lieu le dernier week-end de novembre. Il contiendra en principe les lauréats (juste les premiers) des 10 années (sans les dessins). Il sera au prix de 15 €. Il est pré-commandable auprès de la MJC de Vienne (2 rue Laurent Florentin) avec l’envoi d’un chèque à l’ordre de la MJC. Il faudra par contre venir le récupérer au festival.

 

Bon été à tous !! Ecrivez bien !!!

Bien amicalement.

Joëlle Robin & L’extraordinaire jury

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article