Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

Marché du 29 avril 2021
Ah la la... depuis combien de temps n’avons-nous pas connu un mois d’avril normal ? Normal ? Disons : ni trop chaud, ni trop froid, avec de belles journées ensoleillées et quelques averses. Et les jours qui rallongent, les promesses du printemps ! Cette année sera-t-elle celle d’un retour à la normale ? En tous cas, que ce soit du coté de la météorologie ou chez nos libraires, les belles feuilles apparaissent, jugez-en !
Nous espérons que cette sélection va vous aider dans vos choix de lecture. En attendant, n’oubliez pas le principal, lisez !

Le chant des ténèbres
Ian Rankin
traduit par Gabienne Gondrand
Éditions du Masque 2021

Billet rédigé par Velda

John Rebus déménage, au sens propre comme au sens figuré. Diminué par ses problèmes respiratoires, le voilà contraint à quitter son appartement d'Arden Street. Trop de marches... Qu'on se rassure, il ne va pas bien loin : au rez-de chaussée du même immeuble. C'est la fidèle Siobhan qui veille à ce que son déménagement se passe le mieux possible. Jusque-là, on pourrait craindre que John Rebus se soit, enfin, résigné à la retraite. Passer sa journée et sa nuit à lire et à écouter de la musique en compagnie du chien Brillo, il ne manquerait plus que la robe de chambre et les pantoufles. Mal parti pour un roman noir, non ? Rassurez-vous, Ian Rankin et son alter ego ont plus d'un tour dans leur sac.
La suite est à lire sur le blog de leblogdupolar

La pierre du remords
Arnaldur Indridason
traduit par : Eric Boury
Métaillié 2021

Billet rédigé par Anaïs

La parution d’un nouveau roman d’Arnaldur Indridason est toujours un grand événement pour moi, je suis l’auteur depuis 2014 et je suis une grande admiratrice de son travail.

Cet ouvrage fait partie de la série Konrad, du nom de l’inspecteur à la retraite que nous suivons depuis deux ans déjà avec Ce que savait la nuit et Les fantômes de Reykjavik paru l’an dernier. Pour la première fois depuis que je lis cet auteur, je n’avais pas accroché à son dernier roman et j’étais un chouia angoissée avant de démarrer celui-ci. Et pourtant cette fois, ça c’est plutôt bien passé !
Je vous parle aujourd’hui de La pierre du remords, d’Arnladur Indridason, publié chez Métailié.
La suite est à lire sur le blog anaisseriallectrice

Nuit bleue
Simone Buchholz
traduite par Claudine Layre      
Editions de l’Atalante ; Collection Fusion 2021
Billet rédigé par Hannibal

Nuit bleue est le premier roman d’une toute nouvelle collection, Fusion, lancée aujourd’hui par l’éditeur nantais Atalante, jusqu’à présent connu des amateurs de littératures de l’imaginaire, et plus spécialement de science-fiction et de fantasy. À la tête de ce nouveau projet qui a pour ambition d’explorer les frontières du genre policier : Caroline de Benedetti et Émeric Cloche, deux Nantais ayant déjà à leur actif la revue spécialisée L’Indic.
Nuit bleue, pour en revenir à lui, est la sixième enquête de Chastity Riley et la seconde à être traduite en français, la première, Quartier rouge, étant parue dans un relatif anonymat chez Piranha en 2015. Simone Buchholz a fait le nécessaire pour qu’il soit tout à fait possible de savourer ce titre sans avoir lu les précédents.
La suite est à lire sur le blog hanniballecteur

L'oiseau moqueur
Walter Tevis
traduit par Michel Lederer
Gallmeister 2021

Billet rédigé par Yvan Fauth

Walter Tevis est injustement méconnu en France. Pourtant, des millions de francophones connaissent ses histoires sans le savoir. Je ne m’attarde que rarement sur le parcours d’un écrivain, mais celui-ci vaut le détour.

Son premier roman, L’Arnaqueur (1959), est porté à l’écran par Robert Rossen, avec Paul Newman. La Couleur de l’argent (1984), sa suite, est adaptée par Martin Scorsese. La série tirée de Le Jeu de la Dame par Netflix a rencontré récemment un succès phénoménal.

La suite est à lire sur le blog gruznamur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :