Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

'Prime cut' bientôt chez votre marchand de journaux.
Nous avons reçu ce message de Jérôme Pottier, président de La Gorgone. Une nouvelle revue en ligne et papier consacrée au cinéma de genre va voir le jour. Elle s'appelle 'Prime cut'. Faites-lui bon accueil.
Prime Cut : la nouvelle revue cinéma à suivre absolument !!!

Le provocateur Michael Winner n'est pas uniquement l'auteur du controversé Un justicier dans la ville. Prime Cut n°1 vous invite à découvrir sa riche filmographie : après une fructueuse carrière en Angleterre, avec, entre autres, le sombre West 11, Michael Winner part aux États-Unis où il se distingue avec les excellents polars que sont Le Flingueur, Le Cercle noir, Scorpio ou encore le polémique Un justicier dans la ville. Également grand amateur de Film Noir, il signe une version très personnelle du Grand sommeil d’après Raymond Chandler avec Robert Mitchum et James Stewart. Durant les années 80, il adapte avec talent Agatha Christie et son Rendez-vous avec la mort avant, en 1993, de transposer pour le grand écran le brûlot féministe de Helen Zahavi : Dirty week-end. Le dossier qui lui est consacré permet de voir son œuvre, riche et éclectique, sous un autre angle ; il aborde, entre autres, la relation ambiguë entre le réalisateur et l’auteur de roman policier Brian Garfield (Death Wish).

Prime Cut sera un nouveau semestriel papier concocté avec passion et amour par The Ecstasy of Films, éditeur spécialisé dans l’édition vidéo de films de genre depuis presque 10 ans. Christophe Cosyns, son directeur, décide de poursuivre son travail sur le cinéma de patrimoine à travers le média papier. Les trois fondateurs de Prime Cut sont des critiques ciné sévissant depuis de nombreuses années dans divers médias : Emmanuel Le Gagne, Jérôme Pottier et Thomas Roland.

Le nom de la revue renvoie au titre original de Carnage, un polar sauvage sorti au cinéma en 1972 qui fait alors de son réalisateur, Michael Ritchie, un grand espoir du 7ème art. Le jeune prodige, envoûté par les sirènes d’Hollywood, sombre dans l’oubli durant les années 80 et se voit taxé de nullité crasse. Prime Cut s’intéresse à tous ces cinéastes méprisés et/ou incompris en leur consacrant, dans chacun de ses numéros, plus de la moitié de sa pagination.

L’éditeur et les fondateurs de Prime Cut ambitionnent secrètement d'être plus qu'un « mook » consacré au cinéma. Si le succès est au rendez-vous, Prime Cut pourra devenir un label et proposer bien d’autres surprises…

Le reste de l’équipe est constituée de Pierre Audebert, Sandra Blachon, Sidney Cadot-Sambosi, Yohann Chanoir, Christophe Chavdia, David Da Silva, David Didelot, Gérald Duchaussoy, Pascal Françaix, Sébastien Gayraud, Lionel Grenier, Thierry Jousse, Maxime Lachaud, Frank Lafond, Dominique Legrand, Olivier Malosse, Alain Petit, Christophe Petit, Karel Quistrebert, Guilhem Sendras, Michel Tabbal, Bruno Terrier & Romain Vandestichele.

Leur travail est magnifié par l’artiste Grégory Lé qui signe l’illustration de couverture ainsi que la mise en page.

Le premier numéro est destiné à être publié dès septembre 2021.

Merci à toutes et à tous de nous soutenir dans cette nouvelle aventure sur les traces des réalisateurs de l'ombre en suivant le lien ci-dessous.

L’équipe de PRIME CUT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

JULLIEN 12/04/2021 19:52

M'a l'air très prometteur ce "Prime cut" Mais vous nous mettez l'eau à la bouche et septembre parait bien loin.
Cordialement
Gérard