Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

  La Vallée de Josépha

   Pompidou est mort ! C'est le chien allongé dans la cuisine. Une mare de sang le plaque au sol. Victor se rend chez Paule et tous les deux d'être bien tristes. Pompidou, c'était le chien du hameau, quatre maisons.

     La mort du chien est un message donné par le patron du village à trois kilomètres. C'est Charles, le mari de Josépha. Victor descend au village, Charles n'est pas là, Josépha le prend dans ses bras. Victor et Charles sont dans le renseignement d'entreprises. Charles et ses voisins sont partis à la chasse pour une semaine. Victor et Josépha se mélangent. Tout le monde le sait, depuis si longtemps. Ils partent dans la montagne, c'est difficile, les torrents, les loups, le brouillard. Ils veulent aller au-delà de Charles. La nature les rapproche et les éloigne. Dans tous les cas, c'est violent. Dans le village, le sang et le silence vont de pair.    

     Le couple Victor-Josépha se réchauffe. Le couple Charles-Josépha vit dans le froid et la violence. Le passé de Victor lui fera mal à jamais, ils étaient trois le 23 novembre. Il lui faudra longtemps avant que les souvenirs reviennent. Justine et Apolline à jamais. Elisabeth, c'est Paris des temps anciens, elle le fait revenir là où ça fait mal.

     Un quatuor Victor, Josépha, Charles et la Vallée, au milieu. Que vont faire l'un et l'autre ? La nature éternelle et l'imbécilité humaine.

     Dans le village des chasseurs, des femmes aussi curieuses que les chiens qui les entourent et les on-dit qui vont avec. Pour en voir plus, les jumelles et les lunettes des fusils. C'est le jour des chiens. La chasse apporte son lot de sang, tous d'être touchés. La montagne, le grand témoin, garde le silence.

     Victor, l'homme qui souffrira à jamais, le 23 novembre le fait rentrer dans "l'histoire". Elisabeth et Josépha ne le guériront pas. La montagne va le soulager, mais la Vallée n'est pas pour lui. Ceux de la Vallée sont d'ici et entendent bien y faire la loi, la leur.

      Le Vestibule des lâches. Manfred Kahn. Rivages Noir, Février 2022.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article