Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

Nuit blanche du Noir, à Mons
À la mi-septembre,  Christine Defoin nous avait contactés pour nous annoncer la reprise du festival de Mons (en Belgique), elle envoie une piqûre de Rappel. La Nuit blanche du Noir, sous-titré « de la Trouille à la Haine (en passant par le Pire) » tous ces noms propres renvoyant à des rivières locales aura bien lieu (reprise après le.la  Covid) samedi et dimanche prochain.

Bonjour

Je bats ma coulpe… je viens très tard solliciter pour que  vous annonciez que le Festival Nuit blanche du Noir aura bien lieu cette année les 12 et 13 novembre. Nouveau lieu (La chapelle des Capucins), nouveau parrain (Ian Manook), nouvelle équipe, nouvelle librairie, bref nouvel enthousiasme et nouvelle énergie. Mais toujours à Mons. Ce furent de grands changements, mais nous sommes là !

En attaché vous trouverez tous les éléments : programme, communiqué de presse et visuel.

Tout aussi sur www.nbdn.blog

 Merci beaucoup et encore désolée pour cette arrivée si tardive !

Christine Defoin

Secrétaire Asbl InCulQ (Information Culture et Qualité)

 

Vous saurez tout ci-dessous

 

Nuit blanche du Noir, à Mons

Malgré confluences géographiques de la Trouille, de la Haine et du Pire - trois rivières qui
traversent la ville et trois concepts indissociables de la littérature noire -, il est apparu en 2017
que Mons ne comptait plus d’événement lié spécifiquement au polar et aux écritures noires.
L’asbl InCulQ (Information, Culture et Qualité) a voulu redonner une visibilité importante à la
littérature noire belge et internationale ainsi qu’au polar à Mons, avec un fort ancrage urbain et régional. Le Festival traverse l’écriture noire sous toutes ses formes, littéraire, cinématographique, BD ou autres. La Ville de Mons a donné son soutien à ce projet qui relançait un Festival du polar disparu depuis près de 20 ans et parce qu’il s’agissait aussi de donner une suite

Le Facebook

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article