Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

​Folies du soir

     Sous l'abri- bus, il y en a un qui dort allongé sur le sol, les bleus le ramasse​nt​.  Arrivé en haut du commissariat, rien, silence, il vole une arme, la fenêtre est ouverte, il rejoint le trottoir.

     Louise est dans sa baignoire, elle a mal partout et cette marque sur la cuisse ? Pendant le petit déjeuner, Sam vient se blottir contre elle. C'est bientôt l'heure de l'école. Louise est aide à domicile, chez Georges ça va, Lidia sa femme déraille.

     Un autre flic, Jourdan découvre l'horreur. La mère, les trois enfants abattus, le père Caminade, s'est envolé. Ce sera sa collègue Corine qui va conduire.

     Le dernier, c'est un tueur. Une journée de merde commence, il rafle quelques billets et un briquet. La femme est couchée dans son sang.

     Jourdan et Caminade se font face, ils sont aussi mal l'un que l'autre. Jourdan, dans son travail, cherche la bagarre. Devant ses yeux, les deux petites filles abattues.

​     ​Christian va au boulot. Il livre des parpaings et allume ses clopes avec un briquet rose, il cherche une nouvelle victime. Jourdan se retrouve dans un squat, des bulgares , une, accepte de parler. La mafia aujourd'hui vient de l'est, tout y passe. Christian va chez sa mère, drôle de couple. Le soir il traine dans les rues, il cherche il trouve. Louise  souffre. On la prend pour une moins que rien, Sam est témoin et se cache.

     Arrive la nuit où Louise et Jourdan se rencontrent, encore du sang et quelques sourires. Lucas, l'ex de Louise, est sur la mauvaise pente, il est recherché. Ce soir là, elle appelle Jourdan. Oui j'arrive à neuf heures. Des questions, des réponses , le trafic de drogue devrait en prendre un coup. Christian chez sa mère a du boulot, il faut sortir la pelle et la pioche.

 

     Trois. Dans une vie impossible, Louise la femme battue, son fils un grand amour la tient droite, son travail social l'emmerde mais il faut bien. Jourdan tout seul, son travail, c'est 24 heures sur 24, son boulot de flic, la famille s'éloigne et la mort des autres le bouleverse. Christian, le tueur, avec l'assentiment de sa mère, qui dit oui à son amoureux préféré. Sous la pluie interminable, le sang est rarement effacé. L'ordinaire.

 ​​    Traverser la nuit. Hervé Le Corre. Rivage Noir, janvier 2021.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article