Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

​  La maîtresse de Rembrandt

     À six heures du matin, il fait encore nuit. Le chauffeur du bus s'arrête et ouvre sa braguette. Des voix crient : là, cette femme nue allongée sur un mur !

     La police va arriver. Le jour d'après, c'est Griessel et Cupido qui sont en pleine conversation. Arrêt de l'alcool, perte de poids et bijou pour les fiançailles. Le métier de flic est présent, course poursuite en VTT. Pour la bague, c'est chez le brocanteur.

     La femme qui était sur le mur est une touriste américaine. On l'a lavée à l'eau de Javel, ça fait disparaitre beaucoup de choses. Mais les caméras de surveillance en disent plus long. Miss Lewis prend son petit-déj’ avec "Utatomkhulu", c’est-à-dire le professeur Wilke. Son travail, la recherche d’œuvres d'art perdues. Wilke explique que c'est un tableau de Fabritius, un élève de Rembrandt. La cote peut aller jusqu'à 100 millions de dollars, Griessel et Cupido sont écœurés. Griessel qui n'a même pas assez pour une bague de fiançailles !

     Un certain Fillis débarque, son portable est, bien sûr, un outil de travail. Une femme en bleu comme photo. C'est la maîtresse de Rembrandt. Le tableau est bien loin dans la campagne, c'est ce que cherche Miss Lewis.

     Histoire vieille de 364 ans. Le tableau va rester chez l'un chez l'autre, celui qui va le trouver va faire fortune, n'est-ce pas professeur Wilke ? Alicia Lewis est en travers, dans cette affaire. Danger, elle cherche, elle trouve.

      La Femme au manteau bleu. Deon Meyer. Gallimard, Série Noire, juillet 2021. Traduction, Georges Lory.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article