Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

La shérife bénévole

     Mon père fait dans le poulet. Pour moi, rien que de l'ordinaire entre l'école, les garçons et quelques packs. A dix sept ans, j'ai eu un enfant, une heure.

     Je suis couchée et le coup de couteau que je donne arrive là où il faut. Je suis cuisinière. Je fréquente des tas de gens, même la police, je les regarde, je les découpe en morceaux, je fais ma valise plus que souvent. Et au bout, à chaque fois, un homme, Oscar, Yves, Random, Rimbaud et Lénine.

     Mon premier, comme shérif, c'est un homme dans une baignoire. J'y vois une introduction à l'art de la peinture. Le temps file et un jour, pas comme les autres, dans un restaurant, un homme tient une poêle et une femme un couteau.  Encore un. L'heure est aux négociations.

     Je fais partie de la ville de Farr, le tout et le pas grand chose, le bête et le méchant du soir au matin. Au dessus de moi, il y a un autre shérif, Cal c'est son nom. Le voila disparu depuis un grand moment. A Farr, les affaires continuent. Aujourd'hui c'est un homme de 82 ans, un noir. Après, c'est 30 centimètres d"eau dans les rues, des ados essaient de braquer une supérette... Donc, 10 kilos de paperasses, pour les archives. Sans compter la mort qui frappe trop près.

     Sarah Jane Pullman, une femme d'hier et d'aujourd'hui, son travail de shérif la place dans la vie des autres, son surnom pourrait être l'empathie. Quand elle n'est pas shérif,  elle est assistante sociale. Elle ne prend pas beaucoup de temps pour Sarah Jane Pullman.

   Sarah Jane. James Sallis. Ed. Rivage Noir, juillet 2021.

Traduction Isabelle Maillet. Préface Jean-Bernard Pouy.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article