Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

​Mi, Si,​ ​Sol, Ré, La, Mi
Le billet de Patrice porte sur un recueil de nouvelles de Marc Villard centré autour de Jazzmen de la grande époque...

   Rue des Lombards

     Edouard arpente Paris, ses carnets à la main, il s'arrête souvent. Les dessins qu'il fait sont de toute éternité. A la fenêtre de chez lui, une rareté, il lui court après, elle disparait. Il longe les quais de la Seine. Ce sera quoi aujourd'hui ?

   L'homme aux doigts d'or 

      Edouard cette fois est à Greenwich Village. John et Sylvia acceptent de poser pour lui. A l'arrière plan, deux femmes, une des deux est une dinde. Avec Tim et J.P. Morgan, ça déraille. Bon, puisque c'est comme ça, elle part rejoindre Boris. On est en 1929.

   Honda

      Miles est une star, il arrive au studio en Ferrari. Il doit tourner une pub pour un scooter. En sortant, il bouscule un japonais. Ishigura veut se venger. Il grimpe sur le bulding de la 5ème avenue et s'accroche les pieds dans des vinyles de Charlie Parker.

   Just you just me

      Thelonious a les pieds dans les nuages. Qu'importe, il veut une toque en astrakan. En attendant, le pub du coin a un Steinway. Au retour, tout est prêt. On lui fait une ristourne. Sur le pare-brise, une amende.

   Tequila

      Chet et la merde. Il renifle, il se pique, il fait de la soupe comme musique, ça paye la came. Demain un troisième enfant va débarquer. Il est trop connu dans le monde de la dope. Ça glisse.

   Bélem

      Pascual Jordi est photographe. Un flic, un copain l'appelle "un jeune est en train de s'immoler". Teresa, une journaliste, voit une photo ancienne de Jordi dans une vitrine. Il manque quelqu'un. Plus tard, Jordi et Teresa sont dans le même lit. Il est question du manquant sur la photo.

   Rua de Rosa

     Pedro est cireur de chaussures, sa boite est bien pleine. Les clients affluent. Un soir, de son balcon, il entend des coups de feu. Un homme est mort. Le travail continue et la boite est assez grande pour faire la loi, la loi de la rue.

   Sur le sable

      Fabio n'est pas réveillé par la mobylette. Il y a de quoi enfoncer dans le sel. Adelina le sauve de son trou. Il se retrouve chez des paysans, des anciens de la révolution des "Œillets". Lui, photographe tabassé, il sait pourquoi. Les flics doivent payer, n'est-ce pas ​I​nternet  ?

    Juàrez 1911

      Parker, le perdant, Toni, le prêteur. Ils font ami-ami de suite. Le contrat est au bout d'un Peacemaker. De l'autre côté du Rio Grande, Pancho Villa fait la guerre. Les prostituées, c'est à partir de cinq heures. Des coups de feu, des morts. Un traitre.

   La route de Modesto

      La Mustang est bien stationnée car demain matin, le bruit serait mal vu. Bien plus loin, un motel avec piscine, le gardien est bien jeune. Dans le lit, le bébé dort bien et Parker se rapproche. Il respire mieux.

      L'​H​omme aux doigts d'or. Marc Villard. Ed.  Cohen & Cohen. Octobre 2021.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article