Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

Du 1er au 10 juillet, Festival du film de La Rochelle

PLAY IT (AGAIN) SAM (alias Jeanne Guyon et François Guérif)

Ces deux là tiennent la rubrique cinéma dans la revue. Ils vous proposent ces informations appelant à se rendre au festival du cinéma à La Rochelle

 

 

LE FESTIVAL DU FILM DE LA ROCHELLE SOUFFLE SES 50 BOUGIES

 

Début juillet, quand les soirées sont longues et les journées chaudes, on sent déjà flotter un air de vacances même si on est encore au travail. On a envie de terrasses, d’apéros et… oui, de cinéma. Un excellent moyen de concilier tout cela, amis cinéphiles, c’est de prendre la direction de La Rochelle et de son FEMA. L’édition 2022 sera à tout point de vue exceptionnelle car le festival créé par Jean-Loup Passek fêtera ses cinquante ans d’existence. Et le moins que l’on puisse dire est que les organisateurs n’ont pas fait les choses à moitié pour célébrer cet anniversaire. Sam vous laisse découvrir la programmation (pas moins de 150 films dont de nombreuses avant-premières) sur le site

Mais sachez déjà que, si la musique a toujours été très présente au festival de La Rochelle, en particulier sous la houlette d’Arnaud Dumatin, il y aura cette année un nombre record de ciné-concerts de création. Youpi ! Ne manquez pas ceux qui accompagneront Les hommes le dimanche de Siodmak et Ulmer, et Paris qui dort de René Clair.

Côté anniversaire, il y aura aussi les trente ans de « Retour de flamme », le programme que concocte Serge Bromberg, le patron de Lobster Films, société spécialisée dans la restauration d’incunables sur pellicule flamme, des films rares dont la reconstitution relève souvent de l’aventure romanesque et de l’enquête policière. C’est à Serge Bromberg que l’on doit de mémorables séances entre rire (beaucoup), émotion (souvent) et curiosités (des choses parfois très très étonnantes), le tout accompagné au piano.  

Et pour nous amateurs de noir, il y aura bien sûr de quoi faire notre marché. Sam a demandé à Arnaud Dumatin, délégué général du festival avec Sophie Mirouze de choisir cinq films incontournables dans la programmation. Nous lui laissons la parole (avec la musique). 

  

« Voici ma liste, pour les amateurs de polars donc :   

 

La Nuit du 12 de Dominique Moll

Un scénario au cordeau, aux multiples sous-thématiques, une immersion dans un commissariat en pleine crise existentielle, une bande son soignée d’Olivier Marguerit.

 

Et 4 films dans le cadre de l’hommage à Alain Delon :

 

Le Samouraï de Jean-Pierre Melville

Le hiératisme de Delon, une mise en scène réglée comme une horloge à la mélancolie élégante, la musique inoubliable de François de Roubaix.

 

Mélodie en sous-sol d’Henri Verneuil

La première rencontre entre Jean Gabin et Alain Delon, les dialogues acerbes et cultes de Michel Audiard, la BO de Michel Magne, la scène finale éblouissante.

 

Le Clan des Siciliens d’Henri Verneuil

Une issue inévitable, un thème morriconien magistral aux arrangements sublimes, un casting de luxe autour du trio Delon, Gabin et Ventura.  

 

Deux hommes dans la ville de José Giovanni

Multi diffusé sur les chaines hertziennes, mais qui a vu sur grand écran ce plaidoyer abolitionniste qui réunit pour la dernière fois Delon et Gabin ?

 

On ne le dira jamais assez, le festival de La Rochelle est une vraie fête du cinéma pour tout public, cinéphiles avertis comme simples passionnés.

Alors venez faire la fête à La Rochelle du 1er au 10 juillet.

 

Sam

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article