Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

[le billet] Victime de la mode.
  Dimitri est mis à la porte de la Russie de 1905 par les bolcheviks. Direction Paris en Orient-Express.
  Le temps est venu de masser les mollets de la comtesse Svetlana. Paris, la ville lumière, les accueille avec faste.
  Le couturier Poiret et sa Denise de province font la pluie et le beau temps des soirées parisiennes.
  La soirée Poiret s’annonce. Les invitations sont de rigueur. Versailles, à côté, se doit de ressembler à un bal de campagne.
  Dimitri devient le chouchou de ces dames. Tous d’être en costume orientaux et bijoux de prix.
A six heures du matin, la comtesse Svetlana est retrouvée sous une peau de tigre. Son collier de diamants s’est envolé.
  La police fait son apparition. On assassine dans les palais et la bande à Bonnot tient la rue.
  La comtesse, dans son testament, est généreuse. Dimitri le juif, s’enrichit, ce qui ne plait pas à la police. Igor, le fils de la comtesse, se met en travers, il y a de quoi.
  Tous ces jolis messieurs vont passer par la maison poulaga. Ils en ont des mensonges à révéler...
  Chez les flics aussi la trahison fait son chemin.
 
  Dans​ ​” Les ballets des mille et une nuits​ ​” le luxe, l’érotisme, la danse. C’est dans La mille et deuxième nuit que ça dérape. Le meurtre s’y ajoute.
Et nous voià​ à Cherbourg en Avril 1912. Le Titanic est prêt pour son ultime voyage, emportant des secrets.
  Écriture élégante pour un début de siècle qui ne sait pas encore ce qui l’attend.
  Dans le monde de la mode, des mains crochues sont prêtes à tout. Les millions sont tentant. Sur le devant de la scène, tout est élégant. Dans les coulisses l’acteur principal se fait attendre.
 
  La ​M​ille et deuxième nuit​​ ; Carole Geneix ; Ed. Rivages, décembre 2017.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article