Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

Notre ami Jean-Pierre Barrel, libraire au Petit Noir à Lyon, vous envoie ce message qui reste positif.
Foin du marasme, vive l'essentiel !

Alors que quelques voix s’élèvent et surtout commencent à se faire entendre pour que les quelques voix s’élèvent et surtout commencent à se faire entendre pour que les merveilleux outils culturels dont nous disposons se remettent à fonctionner,

Alors que chacune et chacun en a marre de la situation,

Alors que les jeunes sont abandonnés, que les rapports sociaux sont interdits ou limités par la propagation de la peur, Il est peut-être temps de réagir, de se prendre en main, par la main (tant pis, vous vous les laverez après), de danser, de chanter, de bouger, bref de revivre.

Après tout, nous sommes essentiels (officiellement)

Pour cela, pour faire fi du marasme, quoi de mieux que la littérature qui nous transporte toujours, nous apprend souvent, nous amuse parfois et délivre chaque jour quelques merveilles de livres.

En mars, nous accueillons sur les tables de la librairie Casino Amazonie, d’Edyr Augusto (Asphalte), La patience de l’immortelle de Michèle Pedinielli (L’aube), Skeleton coast de Laurent Whale (Le diable vauvert), Dernier tour lancé d’Antonin Varenne (La manufacture des livres)... et plein d’autres... et n’omettons pas les sorties de février : la réédition fantastique de 1984 en BD par Xavier Coste (Sarbacane), les dernières production de Jigal dont Gadjo Farel par André Blanc.

Ajoutons à cela les sorties en poche de Par-delà la pluie de Victor Del Arbol, L’arbre aux morts de Greg Iles (Babel), Argent brûlé de Ricardo Piglia (Zulma), Méfiez-vous des morts de Boston Teran (Gallmeister)... etc.

Pour les descriptifs, rendez-vous sur https://www.unpetitnoir.fr/catalogue-livres/

Pour les animations de la librairie, puisque l’on ne peut rien faire, faisons. Au programme et quoi qu’il en coûte, sous réserve de l’accord des principaux intéressé-e-s, des dédicaces auront lieu lors de la sortie des prochaines parutions des autrices et auteurs lyonnais, sans doute en extérieur si le temps est clément, sinon en déambulatoire !

Les expositions sont toujours en place et donc visibles dans l’arrière-salle, les couvertures Gallmeister sur plaque de métal et les sérigraphies de « Rebelles, révolté-e-s et hors-la-loi ».

Enfin, Quais du polar est programmé du 2 au 4 juillet, mais nous ne savons encore combien d’auteurs pourront être conviés.

 

Un Petit Noir compte sur vous pour persister et continuer à nourrir notre esprit d’un noir bien alléchant et toujours curieux du monde qui nous entoure. L’absence de vente de boissons (hors « à emporter ») rend délicat le paiement du loyer et des charges fixes, votre engouement pour les livres est le moyen de pallier cette défection que nous espérons toujours temporaire. Vivement que les terrasses rouvrent ! (Sinon, j’irai boire des bières dans le métro).

 

À très bientôt et merci à tous les écriveurs, écrivains, autrices, auteurs pour le savoir écrire.

 

PS : Réponses au petit quiz de début d’année, dans l’ordre

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article