Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

   Côté cour et côté jardin

        Il pleut mais Marie lève la tête. Le tribunal est là, au bout. On est en 1984.

        1980 - René est en retard, il me manque, le bébé dans mon ventre attend aussi. Au théâtre, on s'inquiète. Je fixe le téléphone, rien, plus tard, rien. Les flics sonnent. René est mort deux balles dans la nuque, abandonné sur un terrain crasseux, lui, le père de mon bébé.

        Une autre femme est là, Dany la vraie femme de René et ses deux enfants. Marie le sait. Elle doit aller au 36, quatre étages à pieds. Chez elle, le téléphone sonne. Trop souvent on l'insulte, on l'accuse. Elle a bien l'intention de rester droite. Sa mère est là, elles s'aiment, c'est le plus dont elles ont besoin.

        Les flics fouillent et trouvent une valise sous la baignoire. Maman pose des questions. Marie raconte, ses joies, ses peines. Puis le bébé arrive, elle s'appelle Clémence. Marie veut mourir, René pourquoi t'es pas la ?

        Mais si, une vie est possible. Marie reçoit une lettre de Dany. Le mal par le mal. René était dans le showbiz, la vedette, c'est Le Gros, et les alentours, c'est la fiesta permanente et tout ce qui va avec. C'est souvent pas joli à voir et encore moins à savoir. René du fond de sa boite dit souvent " Fait chier d' être mort"

        Maman m'appelle, je suis au travail dans un hôpital. Ça y est, on connait la vérité, ce sera dans pas longtemps à la télé. Clémence va grandir en paix.

       Une jeune femme rencontre un homme qui travaille  sur les planches. Elle tombe  enceinte et René est assassiné. Beaucoup sont accusés. Perrin, le flic, a plus que de la  sympathie pour Marie. C'est long et déchirant. La mère de Marie aime à jamais sa fille et la belle Clémence qui grandit.

       ​​ Le ​R​égisseur. Jeanne Desaubry. Ed. L'Archipel juin 2021. Préface Didier Daeninckx.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article