Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

Bien sûr

     Totor Gogo me donne des conseils. Fait saigner le juge et l'orphelin, le chat de la voisine et plus encore et n'oublie pas la première phrase, cela va faire de ton livre un monument. Je choisis l'exergue. Et les premiers mots seront : JE NE CONNAIS PAS MONCHEVAL. C'est qui d'abord ?

     Un détective ! Douze prostituées ont été assassinées, c'est pas beau à voir. Le commissaire Tristan le dit : Ces femmes ont été tuées, avec un fer à cheval.

      Moncheval est né d'un anglais, elle ne sait pas lequel, raconte sa mère. Le tueur joue aux petits chevaux. Pour les faire tomber, ce sera une par une . Moncheval met une bombe dans sa culotte et espère le prendre. Le tueur, c'est Dupont, avec un "t". Sa mère, c'est pire que tout, elle le traite de chiure, de fils de pute. Ma foi !

     Du classique, un tueur, un flic, à la naissance improbable, issu d'un même milieu que celui de leur mère. Leur rencontre a une fin, à l'envers. Quelques phrases drôles et noires : Il se nomme Robert Dupont, un nom connu mais pas autant que son nom de scène de crime : Nadada (haine à dada) dont les journaux ont longtemps fait leur manchette.

     Of course. Franz Bartelt. Ed. L'arbre vengeur, août 2021.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article