Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

Amis des littératures policières, bien le bonjour,

Que représente le prix Maurice Renault ? C’est la récompense d’un essai, d’une étude, d’un article de presse, d’un magazine, d’un site internet ou d’un blog à qui on doit un regard différent, expert, sur l’immensité de la production dans laquelle, cher lecteur, peut-être t’es-tu noyé parfois. C’est l’intelligence, le travail mis au service du genre qui nous est cher dans toutes ses composantes. Un pas de côté qui préserve la lecture de n’être qu’un acte de simple consommation de fiction. Parfois savant, parfois juste aux aguets des nouveautés et des originalités, ceux qui nous parlent d’un genre dont le goût, peut-être parle de nous…

Qui allons nous récompenser cette année pour ce travail de fourmi ? Le choix sera bien ardu… Edition des écrits intimes d’une autrice majeure, étude universitaire sur la place du noir dans la fiction, ou bien blogs dont la diversité et la constance méritent nos remerciements car ils sont les bouées qui nous permettent de surnager dans la marée continuelle de nouveautés ? À vous de nous dire à qui iront les lauriers !

Patricia HIGHSMITH
Ecrits intimes
– traduction Bernard Turle  
Calmann Lévy 2021

« Tout livre est parfait jusqu’à ce que l’on commence à l’écrire. »
Elle a inspiré de nombreux écrivains en France et dans le monde. Son œuvre, devenue une référence en terme de maîtrise de construction d’intrigue et de suspense, a été adaptée par les plus grands cinéastes.
Ripley, son personnage mythique, est devenu culte. Patricia Highsmith est sans aucun doute une figure majeure de la littérature contemporaine.
À l'occasion du centenaire de sa naissance,  ce livre plonge le lecteur  dans la vie d'une écrivaine hors norme à la  personnalité ambiguë et volontiers secrète.
Les Écrits intimes de Patricia Highsmith  mélangent extraits de journaux et de carnets provenant de plus de cinquante (56 exactement) volumes manuscrits qu'on a retrouvé dans un placard à linge au domicile de la romancière après sa mort. […]
La chronique complète  est à lire sur le site baz‘art


 

Le goût du noir dans la fiction policière contemporaine
Gilles MENEGALDO et Maryse PETIT
-
Presses Universitaire de Rennes 2021 / Les colloques de Cerisy


D'abord roman avec le gothique qui se développe au cours du XIXe siècle et trouve son apogée au XXe, le "noir", récit de mort, de violence et de terreur, mais aussi de résolution de cette tension mortifère, ne tarde pas à se décliner en films, faisant de la figure du détective un arcane majeur du cinéma à partir des années 1940. Romans et films mettent en évidence les noirceurs des crimes et des environnements sociaux qui les génèrent ou les capacités déductives d'enquêteurs de papier devenus icônes de l'écran : Sherlock Holmes, Hercule Poirot. Le genre et son immense succès populaire se propagent dans d'autres médias (BD, séries).
Les articles réunis ici tentent de faire la lumière sur cette extension du Noir, travaillant les codes pour les adapter comme Tardi, transposant les romans de J.-P. Manchette ou Black Sad, dont les auteurs reprennent les images du film noir dans le roman graphique. Le Noir se fait le porte-parole de réalités criminelles à l'œuvre dans nombre de sociétés, et utilise sa "fiction" pour les dénoncer, et ceci aussi bien dans les romans (D. Meyer, H. Mankell, A. Indridason) que dans les films (J. Gray, M. Scorsese, A. Egoyan) ou les séries (The Wire).

La suite est à lire sur le site des colloques de Cerisy

Blog Actu du Noir -
Jean-Marc LAHERRERE

https://actudunoir.wordpress.com/

Blog Encore du Noir -
Yan LESPOUX

http://www.encoredunoir.com/

Blog Passion Polar
Bruno LE PROVOST

https://www.passion-polar.com/

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article