Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par blog813

Jigal, c'est fini ?

Gérard Lecas, auteur édité par les éditions Jigal , nous a fait suivre ce courrier reçu de Jimmy Gallier, le fondateur de cette maison d'édition qui a fait découvrir pas mal d'auteurs. Rappelons pour mémoire que Chloé Mehdi, découverte par Jigal a obtenu notre trophée du roman francophone en 2017.

 

J'ai reçu ce courrier de Jimmy Gallier. C'est bien triste et bien sombre.

 

Jigal polar… the end.

Gérard bonjour,

Nous avons tout tenté pour poursuivre cette formidable aventure des ÉDITIONS JIGAL, nous avons persisté jusqu’à cette dernière mise en place avec les nouveautés de septembre dernier, espérant sentir des vents redevenir un peu plus favorables… Force est de constater que ça n’a pas été le cas, que cette dernière mise en place a été catastrophique, ce qui, vu le contexte actuel, ne présage rien de bon pour les mois à venir. La Covid et ses suites ne nous ont pas fait de cadeaux. 

Depuis cette période difficile, nombreux ont été les libraires et autres chaînes de librairies à être de plus en plus frileux. Préférant réduire leurs références proposées et/ou vendre des valeurs sûres, plutôt que de proposer une offre diversifiée, plus pointue, différente et hors des sentiers battus comme nous l’avons fait depuis de nombreuses années… La terrible concentration des gros groupes éditoriaux ces derniers mois – avec sa répercussion sur les libraires – modifie totalement le marché du livre. La plupart des libraires avec qui nous avons travaillé depuis de longues années laissaient à nos romans le temps de la découverte dans leur librairie. Ils leur accordaient leur chance et une meilleure visibilité en les laissant le plus longtemps possible sur table. Ils profitaient de nos nouvelles mises en place pour redonner un coup de projecteur sur la mise en place précédente. Ils savaient parfaitement que nos sorties en format Poche remettaient en avant nos grands formats. Une technique qui avait fait ses preuves. La plupart des libraires le savaient et nous le savions. Mais depuis deux ans, de nouvelles directives ont commencé à pleuvoir : orchestrer les retours des livres à deux mois au plus, fermer les portes aux éditeurs indépendants – trop d’administration, trop de temps perdu, pas assez de rentabilité. Ces libraires sont devenus, à leur grand désespoir, des metteurs de livres en rayons, leur rôle de conseil étant réduit à néant. C’est la loi du business sans doute, c’est en tout cas, celle qui prévaut en ce moment. Dommage, mais c’est ainsi. Ce qui, malheureusement, nous oblige, dès maintenant, à placer sans délais la société Éditions Jigal en liquidation judiciaire.

33 ans d’édition, 24 ans de Polars et Romans Noirs Et puis voilà…

Évidemment nous sommes désespérés, évidemment. Devoir aussi soudainement mettre un terme à ce formidable travail accompli… Laisser nos auteurs au milieu du gué…

Nous ne regrettons rien – ou presque – de ces années, Et surtout pas les nombreuses rencontres et découvertes qui ont fait le sel de Jigal Polar. C’est vous, qui avez créé ce catalogue, et nous ne vous en remercierons jamais assez.

Avec toi, nous avons fait un petit de chemin ensemble… nous n’en regrettons pas un instant ! Bien au contraire, nous aurions aimé aller plus loin…

 

Voilà, inutile de rajouter des mots aux maux…

Merci aux libraires combatifs, merci aux blogueurs et journalistes fidèles et engagés.

Merci aux organisateurs de salons d’avoir si souvent invités nos auteurs.

Merci aux organisateurs de prix littéraires de nous avoir si souvent, là aussi, récompensés.

Merci à tous ceux qui nous ont suivis, soutenus et épaulés, 

Merci à tous ceux qui ont cru en nous.

Merci aux fans de Jigal, il y en a beaucoup, ils nous l’ont souvent exprimé.

Et surtout merci aux milliers de lecteurs qui nous ont lus, qui vous ont lus !

Jigal Polar, c’est terminé !

Merciris,

 

JG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article