Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

Nouvelle année ou pas, janvier expiré, nouveau virus ou pas, rien ne nous empêchera de vous souhaiter sans limite de péremption une bonne année pour 2021, et tant qu’à faire, une bonne santé nourrie de lectures enrichissantes et de découvertes enthousiasmantes. Car vos libraires, en vrai ou sur la toile, vous attendent avec moult pages emplies de plaisirs. Nous vous faisons donc quelques suggestions : n’hésitez pas, m’sieurs-dames ! Plongez, dévorez, dégustez !
Nous espérons que cette sélection enrichira vos choix de lecture. En attendant, n’oubliez pas le principal, lisez !

Nos corps étrangers
Carine Joaquim

La Manufacture de livres 2021

Billet rédigé par Cannibaleslecteurs

Que ça fait du bien, les premiers romans courageux. (Pas tout à fait premier roman, dans ce cas, puisque Carine Joaquim a déjà publié plusieurs livres en auto-édition sous le pseudonyme de Jo Rouxinol. Premier roman dans le circuit d’édition « classique », donc.)
Que ça fait du bien, les livres qui s’emparent d’un sujet connu, voire rebattu - la faillite d’un couple et, au-delà, d’une famille et de tous ceux qui les approchent, comme par contagion de malheur - pour le guider dans des eaux neuves, grâce à un style qui s’affirme d’emblée et une résolution à pousser la tragédie jusque dans ses ultimes retranchements.
[...] La suite est à lire sur le blog de Cannibaleslecteurs

Solitudes
Niko Tackian

Calmann-Levy 2021

Billet rédigé par Yvan Fauth

Après une année 2020 enfermé dans un bocal, Niko Tackian rêvait de grand air. Il était loin d’être le seul. Du coup, Solitudes est un énorme bol d’oxygène, même s’il est clairement parfois asphyxiant.
Ambiance montagneuse.
Le massif du Vercors, des tombereaux de neige à perte de vue, le froid, l’isolement. Voilà pour l’environnement. Des secrets, des hommes et femmes difficiles à cerner, la peur de l’inconnu et du vide, le passé qui revient à la surface, du rouge qui tache le blanc, des phénomènes difficiles à expliquer, l’immensité qui prend à la gorge. Voici pour l’ambiance.
La montagne, l’écrivain semble bien la connaître, parce qu’il y passe du temps à titre personnel, et aussi à travers ses fictions (l’écriture des scénarios de la série Alex Hugo).
[...] La suite est à lire sur le blog/site Gruznamur

Là où nous dansions
Judith Perrignon

Rivages 2021

Billet rédigé par HCh Dahlem

Detroit, grandeur et décadence
En retraçant, de sa construction à sa démolition, la vie d’un quartier de Detroit, Judith Perrignon nous offre bien davantage qu’une tranche de vie américaine. Ici, le capitalisme triomphant se double d’une violence économique, les rêves d’émancipation se heurtent au racisme.
«Peut-être que cette ville n’est plus qu’une vieille histoire, un roman américain démodé, et je suis dedans, prêt à être écrasé quand on refermera. CLAC!».
Nous sommes le 8 août 2013, le jour où les autorités lancent les travaux de démolition du Brewster Project, quartier emblématique de Detroit où ne logent plus que des animaux qui ont trouvé refuge dans les ruines. Quelquefois, les aigles sont dérangés par des intrus venus leur livrer un cadavre, comme celui de ce « Frat Boy », à qui la police essaie de donner une identité. Ira a grandi là, est devenu flic, et peut aujourd’hui raconter la ville de l’automobile, sa grandeur et sa décadence, jusqu’à la bankruptcy, la faillite.

[...] La suite est à lire sur le blog collection de livres

Il ne faut pas déclencher les puissances nocturnes et bestiales
Kââ

Fleuve Noir 1988/ Editions de la Table Ronde 2018 (et une édition numérique distincte en 2016)

Billet rédigé par Ramettes
Je vous parlais l’autre jour [...] de mes motivations à lire les rééditions de certains titres des années 80. Je ne vais pas recommencer, je vous laisse aller voir.
Kââ est un auteur que je ne connaissais pas, je découvre son écriture et son univers, est-ce que le reste de son œuvre est à l’avenant, mystère…
Ce que je peux dire,  c’est que je me suis régalée avec ce roman. C’est très bizarre d’écrire cela quand l’histoire est truffée d’horreurs en tout genre… les amateurs de polars et autres livres policiers comprendrons. Ne connaissant pas l’auteur j’ai pris un risque…
Le narrateur est un gangster (braqueur) très recherché. Il a un côté touchant avec son code de l’honneur et une bonne dose d’autodérision. Il va à l’enterrement d’un vieux truand et tombe nez à nez avec un ancien copain d’école devenu flic et qui est d’humeur collante. D’autre part un autre bandit à assisté à cette rencontre. Pas bon pour sa réputation tout cela. De là vont découler une tonne d’em***** . On se dit immédiatement qu’il a la poisse et qu’il va se faire prendre dans les mailles du filet…

La suite est à lire sur le blog Ramettes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :