Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

Le coup de ♥ de Pierre Séguélas
Marin Ledun, Leur âme au diable, Collection Série Noire, Gallimard, 606p., 20 €
 
Intrigue haletante, propos parfaitement documenté, style épuré : ce roman, de grande qualité, est une véritable immersion dans l’univers des multinationales du tabac et de ses ramifications.
L’histoire débute par le braquage de deux camions citernes d’ammoniaque, un liquide utilisé dans la fabrication du tabac et destiné à une usine de cigarettes. Menée par des professionnels du crime, cette affaire laisse sept individus au tapis et une jeune femme disparaît.
C’est alors que débute une traque obsessionnelle, menée par l’inspecteur de police Nora, à la poursuite des commanditaires…
L'auteur exprime très bien le pari de ce projet ambitieux :
Comment mettre en fiction la fabrique de l’ignorance, la fabrique de la soumission et de tous ces objets non romanesques qui sont des fictions permanentes de notre quotidien que sont le marketing, le management, les techniques commerciales de vente tout azimuts.
Pour décrire et dénoncer ces pratiques, le choix de l’industrie du tabac, véritable cas d’école, s’impose comme une évidence pour Ledun.
Le tabac est bien l’industrie qui a fabriqué le mensonge : comment échafauder une fiction marketing, celle de la liberté et de l’aspiration à l’indépendance ?
La période et le cadre de ce roman n’ont pas été choisis au hasard (fin des années 80, début des années 2000). A partir de la fin des années 80, les institutions commencent à légiférer sérieusement. Pour continuer à vendre de la liberté, l’industrie du tabac est alors contrainte de réinventer ses stratégies marketing. De la stratégie du mensonge, basée sur le plaisir immédiat, on passe, dès le début des années 2000, au principe de la stratégie de la peur.
Parfaitement réussi,  Leur âme au diable est le fruit d’un long travail de réflexion et de documentation.
A n’en pas douter, cet excellent roman noir marquera les esprits !
 
Bonne lecture,
Pierre
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Merci pour cette chronique ! Je viens également d’achever ce roman qui m’a impressionné par son ambition, sa documentation, son style épuré tout à fait raccord avec le sujet traité, la nicotine et les émotions associées, speed, dépendance et toutes ces nuits s’achevant à l’aube, la voix enrouée à force d’enchaîner les clopes... Je recommande !
Répondre
B
Merci de ce commentaire qui fera plaisir à Pierre.