Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par blog813

Michel Barouh a eu un coup de pour ce livre (deuxième mouture d'un roman de Jeanne Desaubry - la Jeanne du "Panier")

1980 Coluche se déclare candidat à l’élection présidentielle. Après avoir fait sourire, cette annonce crée l’affolement général lorsque les sondages le créditent de 15% des intentions de vote. Il commence à gêner et à recevoir menaces et intimidations.

Novembre 1980, le corps de René Gorlin, son régisseur garde du corps, est retrouvé dans la boue d'un terrain vague en banlieue parisienne, nu, deux balles dans la tête ! Qui l’a tué et pourquoi ? Toutes les hypothèses sont permises.

Marié, père de trois enfants, il partageait sa vie depuis quelque temps avec Marie, sa compagne pour certains, sa maîtresse pour d'autres. Enceinte de plusieurs mois il lui avait promis le mariage après avoir divorcé de son épouse.

Deux jours sans nouvelles de René, Marie est effondrée lorsqu'un inspecteur de la Police Judiciaire lui annonce son décès et les conditions dans lesquelles on l'a retrouvé. Elle ne comprend pas. Son chagrin et son désarroi sont d'autant plus forts que Dany, l'épouse jalouse la harcèle pour récupérer toutes les affaires de René, ne lui laissant aucun souvenir du père de son enfant à naître.

Témoin dans l’enquête qui a été confiée à la Police Judiciaire, elle découvre au fur et à mesure des interrogatoires au Quai des Orfèvres le passé douteux de René qui semble remonter à la surface. Le milieu du Showbiz dans lequel il évolue en est-il la cause ?

Marie ne comprend pas, désemparée elle se trouve happée dans un système impitoyable qu’elle ne comprend pas et qui la broie. Seule, bébé à naître, le seul souvenir qu’elle garde de René, lui permet de ne pas sombrer.

« Tout est vrai, tout est faux ... » prévient Jeanne Desaubry.  L'enquête est vue du seul point de vue de Marie et ce grâce à un astucieux récit à trois voix, la sienne, celle de l'auteur et celle de René. 

Quelle est la part de Jeanne dans Marie ? Sûrement beaucoup c’est en tout cas ce que laisse entendre Didier Daeninckx dans une préface qui a le mérite de replacer ce '"fait divers" dans le contexte de cette époque agitée.

J'ai beaucoup aimé ce vrai polar, aux multiples rebondissements, et qui lève une partie du voile sur le monde singulier qu'est celui de l'entourage des vedettes du Showbiz .

J'ignore s'il sera dans le prochain panier de Jeanne et de Pierre.

Michel B.

 

Le Régisseur

 

 

https://www.lisez.com/livre-grand-format/le-regisseur/9782809841831

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article